Romantique et Sauvage : De la Stephanienufer au Waldpark

Une promenade aux multiples attraits, tout comme Mannheim. Le chemin qui mène de la Stephanienufer au Waldpark séduit par la variété de ses paysages.

 

Une promenade aux multiples attraits, tout comme Mannheim. Le chemin qui mène de la Stephanienufer au Waldpark séduit par la variété de ses paysages : les berges verdoyantes du Rhin contrastent avec l’eau d’un bleu profond du fleuve sur lequel passent les péniches se rendant au port fluvial. De grandes étendues de pelouse invitent au pique-nique sous un arbre dont les branches jouent avec les rayons du soleil. Et les espaces boisés enchantent par leur diversité. On y trouve peupliers, saules blancs, charmes, chênes et frênes. De mars à avril flotte dans les sous-bois le parfum épicé de l’ail sauvage, ou ail des ours, qui pousse ici à profusion.

L’un des meilleurs accès au Waldpark est celui de la Speyerer Straße, dans le quartier du Lindenhof. Si l’on préfère commencer par une promenade le long du Rhin, on choisit une des entrées depuis la Stephanieufer (Lindenhof), et on prend à gauche. Il est aussi possible de traverser le parc en suivant la digue du Rhin jusqu’au kilomètre 417 du fleuve, là où la centrale thermique ramène le promeneur dans la réalité urbaine.

Top