MannheimSignet ON PROFITE DES PLAISIRS DE LA VIE

LE NOUVEAU « BEST-OF MANNHEIM » : SAUMON · CHOU-RAVE · SHISO

Il s’inspire de l’eau omniprésente, d’un attachement agréable au terroir, ainsi que du facteur interculturel liée à l’internationalité de la ville échiquier : le premier plat de notre nouvelle série « Menu de Mannheim », a été spécialement créé par le chef étoilé Tristan Brandt de manière simple et originale.

© Stadtmarketig Mannheim GmbH, Sebastian Weindel

Au 6e étage de la maison de couture Engelhorn, vous pouvez laisser votre regard vagabonder. Sur les toits de Mannheim jusqu’au château d’eau, qui s’étend de manière monumentale aussi haut, jusqu’au ciel. Redescendons à l’agitation des visiteurs de la ville, qui sont en train de faire une virée shopping ou une promenade pour se détendre. Au 6e étage de la maison de couture Engelhorn, il convient de regarder avant tout : dans la cuisine ouverte de l’OPUS V, dirigée par le plus jeune chef aux deux étoiles d’Allemagne, Tristan Brandt.

Avec sa jeune équipe, il crée une cuisine gastronomique du plus haut niveau, mais sans chichis. Utilisant à la fois des ingrédients locaux et internationaux, le chef de cuisine, qui à côté de l’OPUS V gère encore, dans les environs proches, Le Corange, le Faces Lounge et le Coq au vin, et associe les saveurs du monde avec facilité. Le chef cuisinier Tristan Brandt s’est déjà hissé parmi les meilleurs dans le ciel de la gastronomie.

© Stadtmarketig Mannheim GmbH, Sebastian Weindel

Tristan Brandt tisse également un lien entre deux mondes, à savoir la terre et la mer, dans son entrée « Saumon · Chou-rave · Shiso » pour le menu de Mannheim. Le chef aime renoncer à de pompeuses descriptions de ses plats. Et à juste titre : pour lui, les projecteurs sont braqués sur trois stars délicates, à savoir : les ingrédients principaux.

Même un légume prétendument grossier comme le chou-rave devient une petite attraction dans l’assiette. Le tubercule vert au goût agréable, qui est une constante dans les jardins et les cuisines de Mannheim, est considéré comme typiquement allemand. Coupé en tranches très fines, il est le compagnon idéal du poisson le plus populaire à Mannheim : le saumon.

© Stadtmarketig Mannheim GmbH, Sebastian Weindel

Celui-ci est aussi traditionnel ici que le chou-rave. En effet, le Rhin, l’une des plus importantes artères de Mannheim, était considéré comme le plus grand fleuve à saumons d’Europe durant de nombreux siècles. Aujourd’hui, il n’y a certes plus autant de saumons qui empruntent l’autoroute du poisson qui traverse Mannheim vers le Groenland, mais le saumon reste toujours un invité plus que bienvenu.

Dans l’assiette contenant l’entrée de Tristan Brandt, le Shiso complète la trilogie culinaire. La plante japonaise s’avère être polyvalente d’un point de vue gustatif, elle est étroitement apparentée au basilic et au thym et, en Asie, elle est un remède à base de plantes très apprécié pour toutes sortes de problèmes. En version glacée, l’entrée de Brandt apporte non seulement la touche internationale omniprésente à Mannheim, mais aussi le petit coup de fouet spécial.

Top